14428 – Mission archéologique du comité national de coordination sur le site du barrage hydroélectrique de guina

Résumé : Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de Gestion Environnemental et Social (PGES) du Projet Hydroélectrique du barrage de Gouina, une équipe composée de la Direction Nationale du Patrimoine Culturel, de la Direction Régionale de la Culture de Kayes et de la Mission Culturelle de Kayes, a effectué en décembre 2016 une mission archéologique sur le site de Gouina. Ce volet recherche archéologique a été retenu conformément aux dispositions du Décret n°08-346/P-RM du 26 juin 2008 relatif à l’étude d’impact environnemental et social et de la Loi 10-061 du 30 décembre 2010 relative à la protection du patrimoine culturel national et ses décrets d’application portant réglementation des fouilles archéologiques. Cette fouille avait pour objectifs 1,) d’inventorier et géo-référencer les éléments d’intérêt archéologique ; 2,) de faire la situation du patrimoine archéologique existant et faire des propositions pour sa conservation et sa mise en valeur ; 3.) d’identifier et analyser les perturbations que la réalisation du projet pourrait causer à l’héritage culturel dans les zones d’emprise du projet ; 4.) de  proposer un plan de gestion des ressources archéologiques et d’atténuation des perturbations. La prospection a été effectuée sur la rive gauche du fleuve Sénégal et a permis d’identifier les sites archéologiques suivants : un site préhistorique remontant au néolithique (il a servi d’atelier de taille d’outils lithiques comme en témoigne l’abondance de matériels lithiques constitués des éclats, des haches polies, des fragments de meules etc.) et des tumulus (au nombre de sept (7) se présentant sous forme de buttes circulaires de dimensions variées, tous recouverts de blocs de dolérite et distants les uns des autres d’environ 30 m). Il est à signaler que quatre (4) tumulus sont situés dans la centrale de concassage et dans l’usine du futur barrage et seront affectés par les travaux. Les trois (3) autres sont en dehors de l’emprise des ouvrages. La mission recommande entre autre de préserver les sites archéologiques inclus dans l’emprise des ouvrages comme la Centrale de concassage des graviers, l’usine, les canaux d’amenée et de rejet afin de permettre à l’équipe d’archéologues d’effectuer les fouilles archéologiques de sauvetage.  

14428_Barrage_hydroelectrique_Gouina_Mission_Archeologique_Comite_National_Coordination

Share on print
Imprimer
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Réseaux Sociaux
Abonnez-vous à notre newsletter
Statistiques
  • 0
  • 1
  • 16 158
  • 182 881
  • 374 253
  • 44