14858

Titre : Plan de gestion du parc national des oiseaux du Djoudj 2017-2021
Localisation : CRD-OMVS
Numéro accession : 14858
Collectivité auteur : Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (Sénégal)
                                          Direction des Parcs Nationaux
Ville d’édition : Dakar, Sénégal
Date d’édition : 2017
Editeur : Ministère de l’Environnement et du Développement Durable
Collation : 148p., fig, tabl, bibl.
Résumé : Le Parc National des Oiseaux du Djoudj (PNOD) a été crée par le gouvernement du Sénégal dans l’objectif de sauvegarder un échantillon naturel représentatif du Delta du Fleuve Sénégal et de protéger la faune et la flore, notamment la population d’avifaune migratrice et résidente. En effet, sa création est consécutive à la dégradation croissante et généralisée des écosystèmes deltaïques, avec la mise en place des aménagements hydroagricoles (induits par la présence d’eau douce grâce au barrage de Diama). Il est souvent décrit comme un des plus grands sites ornithologiques au plan mondial et constitue un des noyaux centraux de la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Delta du Fleuve Sénégal, créée en juin 2005. Le PNOD bénéficie de différentes reconnaissances internationales. Il est en effet inscrit sur la liste des zones humides d’importance internationale depuis 1977, ainsi que sur la liste des sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1981. Aujourd’hui, le milieu écologique est de plus en plus convoité par les activités humaines qui ont entrainé de profondes mutations (plantes aquatiques envahissantes, modification de la qualité de l’eau, etc.), mais aussi exacerbé les pressions anthropiques dans et autour du Parc (empiètements agricoles, pêche illégale, coupe illicite de bois, pâturage illégal…etc.). C’est dans ce sillage que se présente le présent document consacré au Plan de gestion du PNOD pour la période 2017-2021. Il fait le point sur la situation de référence tant sur les plans écologiques, humains qu’économiques du parc. Aussi, on y procède à l’évaluation des précédents Plans de gestion, à l’analyse de l’efficacité de la gestion du parc à travers l’outil R-METT de la Convention Ramsar pour les zones humides, ainsi que les consultations avec les différents acteurs (populations locales, agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, services techniques, collectivités locales, etc.) autour du Djoudj. L’approche Plan de gestion a permis d’identifier les différents enjeux autour du Patrimoine naturel, de définir une vision de conservation à long terme, d’identifier les objectifs de gestion et de planifier les actions prioritaires pour 2017-2021.
Share on print
Imprimer
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Réseaux Sociaux
Abonnez-vous à notre newsletter
Statistiques
  • 0
  • 2
  • 3 758
  • 28 929
  • 59 651
  • 12