15102 – Etudes de base de la schistosomiase dans les sites sentinelles du bassin du fleuve Sénégal. Rapport scientifique – Mali

Cette étude a été menée dans les sites sentinelles du bassin du fleuve Sénégal au Mali, Sénégal, Mauritanie et Guinée. L’objectif était d’évaluer la prévalence de la schistosomiase et des géohelminthiases après plusieurs campagnes de traitement de masse. Les principales maladies ciblées par cette étude sont la schistosomiase (ou bilharziose), sous ses deux formes (la bilharziose urinaire – Schistosoma haematobium et la bilharziose intestinale – Schistosoma mansoni) es principaux résultats indiquent une prévalence élevée de la bilharziose urinaire, allant jusqu’à 54% dans certains districts. Les enfants des écoles coraniques étaient plus touchés. On a consté une faible prévalence de la bilharziose intestinale (0,9%) et des géohelminthiases (0,3%). Il est a noter aussi que la population a une bonne connaissance sur la bilharziose, mais des comportements à risque persistent comme la baignade dans les points d’eau stagnante. L’étude recommande entre autres de (a) poursuivre les traitements de masse et renforcer la surveillance dans les sites sentinelles identifiés comme étant les plus touchés ; (b) intensifier les activités d’information, d’éducation et de communication pour modifier les comportements à risque et de (c) améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les zones endémiques. 

Téléchargement document : 15102_Etudes de base de la schistosomiase dans les sites sentinelles du bassin du fleuve Sénégal

Share on print
Imprimer
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Réseaux Sociaux
Abonnez-vous à notre newsletter
Statistiques
  • 0
  • 173
  • 13 984
  • 190 224
  • 417 081
  • 26