Atelier régional de validation du rapport provisoire de l’étude d’actualisation du plan d’alerte du fleuve Sénégal

 Résumé : L’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) créée le 11 mars 1972 regroupe le Mali, la Mauritanie et le Sénégal et la Guinée depuis 2006. Elle a pour objectif stratégique la mobilisation et l’exploitation des ressources en eau du bassin du fleuve Sénégal afin de promouvoir le développement économique et social des populations des pays membres. Ces États membres de l’OMVS comme partout ailleurs font face à un certain nombre de risques de catastrophes naturelles, les sècheresses, les inondations, les tempêtes, etc. L’ampleur de la vulnérabilité et de l’exposition aux aléas climatiques ainsi que les pertes résultant de catastrophes pourraient continuer à augmenter au cours des prochaines décennies. Les inondations sont parmi les principaux phénomènes susceptibles liés d’entraîner des dégâts importants (matériels et humains). C’est dans ce contexte que, le Haut-Commissariat de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) s’est proposé de mettre en place un plan d’alerte dans le bassin du fleuve Sénégal. Une première phase de l’étude d’un plan d’alerte, qui s’est déroulée entre 1992 et 1997, avait pour objectifs la proposition d’un système d’annonce de crues dans toute la vallée du fleuve Sénégal et d’un plan d’alerte proprement dit dans deux zones test (Mahina-Bafoulabé et Podor-lexeiba). Une seconde phase de l’étude du plan d’alerte a été réalisée en 2005 et s’appuyait sur les leçons tirées de la première phase. Cette étude concernait la zone en aval du barrage de Manantali et a visé tant l’amélioration du système d’annonce des crues que les mesures au niveau local. L’objet du présent projet est l’actualisation du plan d’alerte dans le bassin du fleuve Sénégal sur la base d’analyses hydrologiques et de la vulnérabilité à l’aval des différents barrages. L’actualisation du plan d’alerte s’est appuyée sur l’analyse d’une centaine de zones d’alerte et a été suivie par des préconisations techniques liées à la future mise en place d’un Système d’Alerte Précoce (SAP) pour le bassin du fleuve Sénégal.

13859_Etude actualisation plan alerte_2021_Rapport atelier

13859_Etude actualisation plan alerte_2021_Rapport final-extrait

 

 

Share on print
Imprimer
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Réseaux Sociaux
Abonnez-vous à notre newsletter
Statistiques
  • 0
  • 594
  • 9 123
  • 113 974
  • 166 673
  • 43